Investir en bourse t’intéresse ?

Tu aimerais investir dans des actions et tu ne sais pas par où commencer ?

Dans cet article je te révèle l’essentiel sur les actions.

Tu vas apprendre :

  • Qu’est ce que c’est qu’une action ?
  • Pourquoi devenir actionnaire ?
  • Quels sont tes droits et devoirs d’actionnaire ?
  • Combien rapporte une action ?
  • Est ce que c’est risqué et comment gérer le risque ?
  • Comment acheter des actions ?
  • Combien tu payes d’impôts sur tes actions ?

Comprendre les actions, c’est poser la première pierre de ta carrière d’investisseuse ou d’investisseur.

A la fin de cet article, les actions n’auront plus de secret pour toi.

C’est parti.

Qu'est ce qu'une action - illustration Bourse de Paris en 1926

1 – Une action, c’est quoi ? (définition)

Une action est une part du capital d’une société. Très bien. Merci.

Et c’est quoi le capital et une société ?

Commençons par la société. Une société rassemble des personnes qui ont un objectif commun : vendre des biens et des services à leurs clients.

L’idée c’est de se rassembler pour vendre quelque chose et se partager les bénéfices.

Ensuite, le capital c’est l’argent et les biens que ces personnes mettent en commun pour créer la société. Ces personnes laissent cet argent et ces biens de manière permanente à la société.

On parle du capital social parce qu’on désigne l’argent (capital) de la société (social).

Les actions ce sont les parts du capital réparties entre les personnes selon ce que chacun à apporté.

Si tout le monde a apporté la même chose, les parts sont réparties équitablement et chacun a le même nombre d’actions.

Si une personne a apporté plus d’argent ou de biens que les autres, il aura un plus grand nombre d’actions.

Plus tu as un nombre important d’actions, plus tu touches une part importante du bénéfice.

Un actionnaire est donc une personne qui possède une part du capital de la société.

Plus tard, les actionnaires peuvent décider d’augmenter le capital de la société. Ils émettent alors de nouvelles actions.

Cette opération sert à financer la croissance de la société. De nouveaux investisseurs peuvent acheter ces nouvelles actions.

L’argent des nouveaux actionnaires aide la société à se développer.

Les actions cotées et non cotées

Ensuite, une action peut être cotée ou non cotée.

Les actions cotées sont des actions de sociétés cotées en bourse. Tu peux acheter et vendre ces actions sur le marché financier, c’est-à-dire en bourse. (On va voir ça en détail juste après)

Les actions non cotées sont des actions de sociétés non cotées. Il s’agit d’actions que tu n’achètes pas sur le marché financier, mais directement auprès d’un actionnaire.

Dans les deux cas, tu achètes des actions d’une société. Tu échanges donc ton argent contre un titre de propriété.

En tant qu’actionnaire, tu es propriétaire d’une fraction du capital de la société, donc d’une partie de la société.

2 – Pourquoi devenir actionnaire ?

La bourse n’a rien d’abstrait ou de compliqué.

Quand tu achètes une action d’une société, tu contribues à son développement. Tu l’aides à grandir, à croître. C’est pour ça qu’on parle de croissance.

Être actionnaire d’une société c’est prendre part à l’aventure. C’est aider une société à grandir avec ton argent.

Que le capital de la société soit grand ou petit, la logique reste la même. Investir dans des actions, c’est soutenir la croissance d’une ou de plusieurs sociétés.

Tu es donc responsable de tes décisions d’investissement. En choisissant d’investir dans telle ou telle société, tu participes au développement de ses activités.

3 – Tes droits et devoirs d’actionnaire

Quand tu es actionnaire d’une société, tu as des droits et des devoirs.

Tu as le droit de recevoir des dividendes et de voter aux assemblées générales.

Les dividendes

Comme on l’a vu, une société vend des biens et des services à ses clients. Les actionnaires participent au capital de la société pour se partager les bénéfices.

Le dividende, c’est l’argent que te verse la société lorsqu’il s’agit de partager les bénéfices entre les actionnaires.

Le conseil d’administration décide de verser ou non des dividendes aux actionnaires lors de l’Assemblée Générale.

Les Assemblées Générales

L’Assemblée Générale des actionnaires a lieu au moins une fois par an.

Les actionnaires se rassemblement et :

  • Approuvent les comptes sociaux et consolidés de la société, c’est à dire la comptabilité ;
  • Décident de l’affectation du résultat, autrement dit de la répartition du bénéfice.

En gros, soit on garde cet argent pour la société soit on le distribue sous forme de dividendes.

C’est le moment où tu peux voir certains faire le déplacement pour s’enfiler des petits fours.

Plus sérieusement, c’est le moment où les actionnaires votent pour ou contre des résolutions qui concernent la gestion de la société.

Plus tu as un nombre important d’actions, plus ta voix compte.

Ensuite, tu as également des devoirs.

Tes devoirs

En contrepartie de tes droit de toucher des dividendes et de voter aux Assemblées Générales, tu t’engages à être le dernier payé lorsque la société disparaît.

Quand la société cesse ses activités, l’argent restant est utilisé pour payer :

  • D’abord les employés,
  • Ensuite les frais de justice et les personnes qui ont prêté de l’argent à la société et enfin,
  • Les actionnaires.

On parle d’une liquidation parce qu’on utilise l’argent restant dans la société pour payer toutes les personnes à qui le société doit de l’argent.

S’il ne reste plus d’argent pour payer les actionnaires, tu ne reçois rien.

Tu prends donc le risque de perdre ton argent lorsque la société disparaît. C’est la contrepartie de prendre part à l’aventure.

Eh oui, il n’y a pas d’aventure sans risque.

4 – Combien rapporte une action ?

Bon, tu sais désormais ce qu’est une action et quels sont tes droits et tes devoirs.

Tu souhaites acheter des actions et tu te demandes combien ça va te rapporter ?

On parle alors du rendement de ton investissement.

Calculer le rendement des actions

Le rendement d’une action c’est la différence entre ce qu’elle t’a coûté et ce qu’elle t’a rapporté. C’est-à-dire ta plus-value à laquelle on ajoute la somme de tes dividendes.

Le rendement est composé de la plus-value et du dividende

La plus-value

La plus-value c’est la différence entre le prix auquel tu achètes l’action et le prix auquel tu la vends.

Le dividende

Le dividende c’est l’argent que te verse la société dont tu es actionnaire.

Le rendement c’est donc la différence entre ton prix d’achat et ton prix de vente plus tes dividendes.

Tu achètes une action 100 € et la vends deux ans plus tard 120 €. Entre-temps la société t’a versé 2 € de dividende chaque année soit 4 € au total. Ton rendement est donc de ( 100 – 120 + 4 ) / 100 = 24 %

Tu peux obtenir un rendement négatif si tu vends ton action à un prix inférieur à son prix d’achat.

Tu fais alors une moins-value.

Quel est le rendement des actions à long terme ?

Les actions des sociétés américaines ont rapporté en moyenne 10,1 % par an (en réinvestissant les dividendes) au cours du 20ème siècle selon les travaux remarquables de Elroy Dimson, Paul Marsh, Mike Staunton.

Ensuite, plus tu conserves longtemps des actions de plusieurs sociétés, plus tu augmentes la probabilité de faire un gain en les revendant selon une étude de l’Association Française de la Gestion financière (AFG).

Tu investis donc dans des actions avec pour objectif de les conserver longtemps.

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) te recommande de les conserver au moins 5 ans.

Ces résultats sont tirés de l’étude de performances passées et tu ne dois pas les considérer comme un indicateur des performances à venir.

5 – Est ce que c’est risqué et comment gérer le risque ?

Acheter des actions d’une seule société c’est risqué oui.

Les sociétés sont créées par des femmes et des hommes, et comme toi, elles naissent et elles meurent.

Presque toutes les sociétés d’hier n’existent plus et les sociétés actuelles disparaîtront toutes un jour. (Oui, même Netflix va disparaître. Fini de chiller.)

Une société disparaît quand ses produits et ses services ne répondent plus aux besoins de ses clients.

Elle n’arrive plus à vendre et n’a donc plus d’argent qui rentre dans ses caisses.

Elle se retrouve alors incapable de payer ses employés, ses fournisseurs et les personnes qui lui ont prêté de l’argent.

On dit qu’elle est en état de cessation de paiement. On parle également d’un dépôt de bilan. La société fait faillite.

Certaines réussissent quand même l’exploit de vivre plus de 100 ans. C’est le cas de Michelin ou encore de General Electrics.

Tu prends donc le risque de perdre ton argent si tu investis toutes tes économies dans les actions d’une seule société.

Si la société disparaît, ton argent peut disparaître lui aussi.

Tu peux réduire ce risque en achetant des actions de plusieurs sociétés.

Quand tu possèdes des actions de plusieurs sociétés tu as ce qu’on appelle un portefeuille d’actions.

Ton portefeuille peut contenir des actions de deux sociétés comme Apple et Amazon par exemple.

Si Apple disparaît, il te restera tes actions Amazon. Ton portefeuille ne perd donc qu’une partie de sa valeur. C’est mieux que de tout perdre.

C’est pourquoi il est souvent recommandé de diversifier tes investissements, c’est-à-dire de ne pas investir tout ton argent au même endroit.

6 – Comment acheter des actions ?

Comme on l’a vu, les actions peuvent être cotées ou non cotées.

Une action cotée s’achète et se vend en bourse. Une action non cotée s’achète directement auprès d’un actionnaire.

C’est-à-dire que l’action non cotée n’est pas disponible à l’achat ou à la vente sur le marché boursier.

Il existe au moins une bourse dans presque tous les pays du monde.

On parle également d’un marché financier pour désigner la bourse d’un seul pays ou des marchés financiers pour désigner l’ensemble des bourses dans le monde.

La cote d’une action, c’est son prix sur le marché. Les acheteurs comme les vendeurs connaissent le prix de l’action sur le marché.

La bourse de Paris cote plus de 800 sociétés et il y a près de 40 000 sociétés cotées dans le monde.

Tu as besoin d’un intermédiaire

Tu dois utiliser les services d’un courtier pour acheter des actions en bourse. Le courtier est l’intermédiaire incontournable entre toi et les marchés financiers.

En gros, tu demandes à ton courtier de t’acheter une action. Tu lui passes ce qu’on appelle un ordre de bourse.

Ton courtier va chercher un vendeur sur le marché prêt à te vendre une action au prix que tu demandes.

Quand ton courtier trouve un vendeur, il t’achète l’action. On dit qu’il exécute ton ordre de bourse.

De la même manière, quand tu lui demandes de vendre une action, ton courtier va chercher un acheteur sur le marché.

Il arrive que ton courtier ne trouve pas de vendeur ou d’acheteur si le prix que tu demandes n’intéresse personne.

Le cours d’une action et la volatilité

Quand on parle du cours d’une action, il s’agit tout simplement du prix auquel l’action s’achète et se vend sur le marché.

Le cours d’une action, son prix, sa cote, change dès que quelqu’un achète ou vend l’action. Le cours c’est le prix de la dernière transaction sur le marché financier.

Le cours des actions est volatil. C’est-à-dire que le prix change beaucoup en peu de temps.

Le prix de l’action d’une société peut passer de 100 € à 120 € au cours de la même journée.

Si tu investis ton épargne pour tenter de profiter des mouvements de prix à court terme, tu fais de la spéculation. C’est ce qu’on appelle également du trading.

Investir et spéculer sont deux activités opposées.

Je t’apprends à investir, pas à spéculer.

Les frais d’un courtier

Ton courtier te facture des frais pour acheter et vendre des actions sur les marchés financiers. Il s’agit des frais de courtage.

Chaque courtier à sa propre grille tarifaire. Tu peux donc comparer les courtiers pour trouver celui qui répond le mieux à tes besoins.

Ensuite, chaque courtier te permet d’acheter et de vendre des actions sur différentes places boursières.

Choisis ton courtier en fonction des prix et des bourses sur lesquelles tu veux acheter et vendre des actions.

Quel compte utiliser pour acheter des actions ?

Tu as le choix entre deux comptes en France pour acheter des actions :

  • Le compte titres, et
  • Le PEA, qui est un compte titres avec un avantage fiscal.

Une action est un titre financier. Et pour acheter des actions il te faut donc un compte titres. C’est-à-dire un compte pour conserver tes titres.

Tu peux ouvrir un compte titres auprès d’une banque ou d’un courtier en ligne.

Si tu as déjà un compte titres, tu peux le transférer d’un établissement à un autre pour profiter des meilleurs tarifs.

7 – Et les impôts dans tout ça ?

Que se passe-t-il quand tu vends tes actions ?

Est ce que tu dois déclarer tes revenus et payer des impôts ?

Bien sûr que oui.

L’administration fiscale prélève 30 % de tes gains avec un impôt qu’on appelle le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU).

Le Prélèvement Forfaitaire Unique regroupe deux impôts :

L’administration prélève cet impôt uniquement sur tes gains.

Si tu achètes une action 100 € et que tu la vends deux ans plus tard 120 €, l’administration prélève 30 % sur tes 20 € de gains.

De leurs côtés, les dividendes sont imposés quand tu les perçois.

Lorsque tu remplis ta déclaration de revenus, tu déclares la somme totale des dividendes que tu as touché au cours de l’année précédente.

Dans certains cas, c’est ton courtier qui se charge de déclarer tes gains à l’administration fiscale.

Ton courtier transmet alors l’Imprimé Fiscal Unique (IFU) chaque année à l’administration.

Voilà, on a fait le tour ensemble des actions. Tu as désormais les connaissances de base pour bien démarrer.

Et maintenant ?

J’espère que tu as pris autant de plaisir à me lire que j’en ai pris à t’écrire.

Tu peux bien entendu me poser tes questions en commentaire.

A bientôt,

Clément

(Source des images : gallica.bnf.fr / BnF)

Laisse un commentaire

Partage cet article

Reçois mes e-mails privés

On reste en contact ?
Tu veux recevoir les prochains articles ?
Entre ton email pour rejoindre ma liste d'abonnés 👇