Comment fonctionnent les obligations en Bourse ? Les obligations, comment ça marche ?

Tu en as sans doute déjà acheté sans le savoir. Si tu as placé de l’argent dans le fonds euros d’une assurance vie, ton assureur a acheté des obligations avec ton épargne.

Alors qu’est ce que c’est qu’une obligation exactement ?

Dans cette vidéo, tu vas apprendre ce qu’est une obligation, comment choisir les obligations dans lesquelles investir et enfin on verra comment acheter des obligations.

On ne va utiliser aucun jargon financier ou terme technique. Donc si tu es totalement novice en matière d’investissement, les explications qui suivent sont parfaites pour toi.

Une obligation, c’est quoi ? (définition)

Pour commencer, qu’est ce qu’une obligation ?

Une obligation est un prêt d’argent que tu accordes à quelqu’un en échange d’intérêts et à la fin du prêt, tu récupères en général ton argent.

Concrètement, une obligation permet à un État ou une société de t’emprunter de l’argent.

L’idée, c’est que l’État ou la société t’emprunte de l’argent et s’engage à te rembourser à une certaine date.

Le plus souvent, l’emprunteur te verse entre-temps des intérêts, c’est-à-dire que tu reçois régulièrement de l’argent en échange de ton prêt.

Quand tu achètes une obligation, tu prêtes donc de l’argent à un État ou une société. Tu joues le rôle de la banque.

La durée du prêt peut aller de quelques mois à perpétuité. Le plus souvent, les obligations ont une durée comprise entre 5 et 30 ans.

L’État ou la société fixe une fois pour toutes le mode de calcul des intérêts au moment où il émet l’obligation.

Tu sais donc à l’avance combien tu vas être payé et à quelle date tu sera remboursé.

Par exemple, l’État français met en vente une obligation de 1 000 euros avec un taux d’intérêt de 2,5 % et une date de remboursement dans 4 ans.

En achetant cette obligation, tu prêtes 1 000 euros à l’État français. Les trois premières années, l’État te verse 25 euros d’intérêts. La quatrième année, l’État te verse 25 euros et te rembourse tes 1 000 euros.

Ainsi tu as prêté 1 000 euros à l’État français. L’État t’a versé au total 100 euros d’intérêts pendant quatre ans et remboursé tes 1 000 euros à la fin de la durée du prêt.

Différences entre les actions et les obligations

Ensuite, tu peux acheter des obligations le plus souvent en Bourse.

La Bourse est le lieu où tu peux acheter et vendre principalement deux choses : des actions et des obligations.

Les obligations sont considérées comme moins risquées que les actions pour deux raisons.

Premièrement, le revenu des obligations est connu à l’avance contrairement à celui des actions.

Tu sais combien tu vas gagner quand tu achètes une obligation alors que tu ne sais pas si tu gagneras de l’argent avec une action.

Deuxièmement, tu as moins de chances de perdre de l’argent avec des obligations qu’avec des actions.

En effet, si une société fait faillite et disparaît, on utilise l’argent restant dans la société pour payer ceux à qui la société doit de l’argent avant de payer les actionnaires.

Autrement dit, si tu as acheté des obligations, tu seras payé avant ceux qui ont acheté des actions.

Souvent, il ne reste plus d’argent pour les actionnaires une fois qu’on a remboursé ceux à qui la société devait de l’argent.

En contrepartie, les obligations rapportent généralement moins que les actions.

Si la société gagne beaucoup d’argent, les actionnaires peuvent s’enrichir énormément. Le prix de l’action peut monter sans limite.

De leur côté, ceux qui ont acheté des obligations reçoivent uniquement les sommes d’argent prévues.

La société leur verse les intérêts et les rembourse à une certaine date. Elle ne leur donne ni plus, ni moins.

Les prêteurs prennent donc moins de risques et ne bénéficient pas en retour de la croissance de la société.

Tu peux donc potentiellement gagner beaucoup plus d’argent avec des actions qu’avec des obligations.

Toutefois, tu dois prendre en compte les risques qui vont avec.

Les actions et les obligations Apple

Prenons l’exemple d’Apple. La société met en vente en Bourse à la fois des actions et des obligations.

Tu as alors le choix entre acheter des actions ou des obligations de la société.

Si tu achètes des actions, tu deviens propriétaire d’une petite partie de la société. Tu aides la société à grandir avec ton argent.

Tu peux gagner de l’argent si la société te verse une partie des bénéfices sous forme de dividendes et si tu revends tes actions plus chères que tu les as achetées.

Après, tu ne sais pas à l’avance si tu vas gagner de l’argent. Tu peux potentiellement perdre tout l’argent investi si la société disparaît.

Si tu achètes des obligations, tu prêtes de l’argent à la société.

Tu gagnes régulièrement des intérêts et tu seras remboursé à une certaine date.

Enfin, tu sais à l’avance combien tu vas gagner. Tu seras payé avant les actionnaires si la société disparaît.

Comment choisir les obligations dans lesquelles investir

Voyons maintenant comment choisir les obligations dans lesquelles investir.

Tu as deux choses à regarder pour acheter des obligations : la capacité de l’emprunteur à te rembourser et combien tu gagnes.

La capacité de l’emprunteur à te rembourser

Si tu prêtes ton argent, tu veux sans doute avoir un maximum de chances de le récupérer.

Pour ce faire, des agences de notation évaluent la capacité des États et des sociétés à rembourser l’argent qu’ils empruntent.

Ces évaluations t’aident à déterminer si un emprunteur est digne de confiance.

Il existe trois principales agences de notation : Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch.

Chaque agence évalue les États et les sociétés et leur attribue une note selon leur capacité à rembourser leurs emprunts.

D’une manière générale, plus la note est élevée, plus tu as de chances d’être remboursé. Les notes vont de triple A pour la meilleure à C ou D pour la moins bonne.

L’État allemand et la société Apple par exemple ont reçu un triple A. Les agences estiment que ces emprunteurs rembourseront très probablement leurs dettes.

L’État vénézuelien et l’État argentin ont reçu un C. Par le passé, ces deux emprunteurs ont déjà été dans l’incapacité de payer.

Plus la note s’approche du triple A plus tu as de chances d’être remboursé.

A l’inverse, plus la note s’approche de C, moins tu as de chances de récupérer ton argent.

Les États et les sociétés qui ont reçu une note entre triple A et triple B sont les emprunteurs de qualité. On appelle cette catégorie « Investment grade”.

En tant qu’investisseur, tu vas dans la plupart des cas chercher à acheter des obligations investment grade, c’est-à-dire avec un faible risque de ne pas être remboursé.

Le rendement des obligations

Ensuite, la deuxième chose à considérer dans la mesure du possible est le rendement des obligations.

Le rendement est un pourcentage qui t’indique combien tu gagnes en prêtant une certaine somme d’argent.

Par exemple, si tu achètes une obligation 100 euros avec un rendement de 4 %, tu peux t’attendre à gagner 4 euros par an.

Généralement, on pense que plus le rendement est élevé, mieux c’est. Toutefois, un rendement plus élevé s’accompagne d’un risque plus élevé.

En effet, les États et les sociétés qui ont reçu une note basse compensent en offrant un rendement très élevé pour attirer les investisseurs.

Donc souvent, plus le rendement d’une obligation est élevé, plus la note de l’emprunteur est basse.

Par exemple, certaines obligations émises par l’État vénézuélien ont actuellement un rendement de 45 % alors que des obligations émises par l’État allemand ont un rendement autour de 2 %.

Le Venezuela a déjà rencontré des difficultés à rembourser ses dettes. Donc même si le rendement d’une obligation vénézuélienne est très intéressant, tu as de fortes chances de ne pas récupérer ton argent.

Enfin, les obligations de sociétés offrent des rendements plus élevés que les obligations d’États.

Comme les sociétés présentent un risque de non remboursement plus élevé que les États, les obligations de sociétés rapportent souvent plus que les obligations d‘États.

D’une manière générale, plus le rendement est élevé, plus tu as de chances que l’emprunteur ne te rembourse pas.

Comment acheter des obligations

Pour acheter des obligations en Bourse, tu dois commencer par ouvrir un compte chez un courtier en bourse.

Un courtier est l’intermédiaire qui te permet d’acheter et de vendre quelque chose en Bourse.

Boursorama Banque, Degiro et Bourse Direct sont parmi les courtiers les moins chers en France.

Ensuite, tu as deux manières d’acheter des obligations. Tu peux acheter des obligations une par une ou acheter un groupe d’obligations par l’intermédiaire d’un fonds d’investissement.

Acheter des obligations individuelles

Tu peux acheter des obligations individuelles émises par des États et des sociétés en Bourse.

Toutefois, le montant minimum à investir est généralement de plusieurs centaines voir plusieurs milliers d’euros et tu dois payer des frais à chaque fois que tu achètes des obligations.

A moins que tu sois un investisseur expérimenté qui sait comment choisir des obligations individuelles et que tu aies beaucoup d’argent à investir, le plus simple est d’acheter des obligations par l’intermédiaire d’un fonds d’investissement.

Acheter des obligations par l’intermédiaire d’un fonds d’investissement

Un fonds d’investissement te permet d’acheter un groupe d’obligations en une seule fois.

C’est-à-dire qu’au lieu d’acheter 400 obligations différentes, tu peux acheter une part d’un fonds qui a acheté les 400 obligations.

Tu fais donc un seul achat au lieu de 400. Tu achètes une part de fonds au lieu de 400 obligations.

Les fonds regroupent la plupart du temps des centaines voire des milliers d’obligations différentes.

Acheter des parts de fonds est accessible à tous. Le prix d’une part va de quelques dizaines à quelques centaines d’euros au maximum.

Ensuite, un fonds te permet de diversifier tes placements.

Si tu prêtes ton argent à un seul emprunteur et que celui-ci ne te rembourse pas, tu perds tout.

Alors que si tu prêtes ton argent à des centaines d’emprunteurs, tu ne perds qu’une petite partie de ton argent si l’un d’eux ne te rembourse pas.

Par exemple, le fonds Amundi Index Global Aggregate regroupe près de 20 000 obligations.

C’est donc un fonds obligataire très diversifié qui répartit le risque de non remboursement entre un grand nombre d’emprunteurs différents.

Si un des emprunteurs ne peut pas rembourser, cela ne va pas vraiment affecter le prix des parts du fonds que tu as acheté.

Certains fonds te versent également les intérêts des obligations. Tu gagnes donc régulièrement de l’argent comme si tu avais acheté les obligations une à une.

Les catégories de fonds obligataires

Enfin, tu remarqueras que les fonds d’investissement sont souvent classés en deux grandes catégories : les fonds qui achètent des obligations d’États et les fonds qui achètent des obligations de sociétés.

On parle de fonds Govies ou Gouvernement pour les obligations d’États et de fonds Corporates pour les obligations de sociétés.

Le fonds indique également la note attribuée par les agences de notation aux emprunteurs.

Par exemple, un fonds peut acheter uniquement des obligations investment grade, c’est-à-dire des obligations d’État ou de sociétés qui ont de bonnes chances d’être remboursées.

Récapitulatif

On a vu beaucoup de choses ensemble au cours de cette vidéo. Faisons un rapide récapitulatif.

Une obligation permet à un État ou une société de t’emprunter de l’argent. Tu sais à l’avance combien tu seras payé et à quelle date tu seras remboursé.

Les obligations sont considérées comme moins risquées que les actions. En contrepartie, tu gagnes potentiellement moins d’argent.

La note attribuée par les agences de notation te renseigne sur la capacité d’un emprunteur à te rembourser.

On a également parlé du rendement des obligations. Plus le rendement est élevé, moins tu as de chances de récupérer ton argent.

Et enfin, tu as appris deux manières d’acheter des obligations : une à une ou par l’intermédiaire d’un fonds d’investissement.

En description, tu trouveras des ressources pour aller plus loin et apprendre à bien investir ton argent.

J’espère que cette vidéo t’a aidé. Si tu as une question, n’hésite pas à me la poser en commentaire.

Tu es libre de recevoir mon livre pour apprendre comment gérer et investir ton argent. C’est gratuit et ça va t’aider.

Abonne-toi à la chaîne pour apprendre à maîtriser tes finances.

Merci beaucoup de ton attention et je te dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo.

Clément Vincart
Ancien banquier, je gère aujourd’hui un portefeuille de plusieurs centaines de milliers d’euros en Bourse. Je vous aide à prendre en main vos finances et à placer votre épargne en toute autonomie.

🪶 Écrire un commentaire

Partager cet article

Envie d’aller plus loin ?

Télécharge gratuitement mon livre et découvre les 5 étapes pour placer ton épargne dès aujourd’hui

Recevez gratuitement ma méthode pour investir en Bourse :

  • 5 étapes pour investir et faire fructifier votre argent
  • Les erreurs à éviter à tout prix
  • Comment investir en toute autonomie

“Merci de partager tout ça gratuitement !!! Ton livre est une pépite ! Merci, ça m’a beaucoup aidée. Je vais me lancer !” – Chloé

“Merci pour ton livre, j’ai beaucoup apprécié.” – Gontran

C’est très bien fait merci beaucoup !” – Itachi

Qui suis-je ?

  • Je vous accompagne dans toutes les étapes pour investir votre argent.
  • J’investis en Bourse depuis 2018. J’ai construit un PEA de 200 000 euros en tout juste 5 ans.
  • Je suis diplômé du Master of Science in Finance de l’EBS et du Diplôme Grande École de l’EDHEC.

🔒 100 % sécurisé – vos données restent confidentielles et vous pouvez vous désinscrire à tout moment