Accueil > Bourse > 7 Pires Erreurs à Éviter en Bourse (Débutants)

On est de plus en plus nombreux à investir en Bourse en France. Le nombre d’investisseurs a augmenté de 25 % en trois ans.

Les jeunes investisseurs sont toujours plus à investir et c’est une excellente chose.

Ça montre que de plus en plus de personnes comprennent que la Bourse peut les aider à s’enrichir avec le temps.

Toutefois, bien investir en Bourse demande une bonne préparation. Et malheureusement les erreurs coûtent souvent très cher.

Alors comment les éviter ?

Dans cette vidéo, je vais t’expliquer quelles sont les 7 pires erreurs en Bourse et comment les éviter.

Comme en sport, tu peux pratiquer la Bourse en amateur ou à haut niveau.

Je vais te montrer comment bien te préparer pour investir avec succès et passer d’amateur à professionnel.

Salut, c’est Clément. Bienvenue sur Mabouledeneige, la chaîne qui parle d’argent et d’investissement.

Si tu veux apprendre à mieux gérer tes finances, tu es au bon endroit.

C’est parti

Erreur 1 – Pourquoi tu perds de l’argent

Pour commencer, la première erreur est d’investir en Bourse sans réserve de sécurité.

Une réserve de sécurité est un compte sur lequel tu as de l’argent disponible tout de suite pour faire face à un imprévu.

Cet imprévu peut être la perte de ton emploi, la faillite de ton entreprise ou encore devoir réparer ou remplacer rapidement quelque chose comme ta voiture par exemple.

Sans réserve de sécurité, tu peux être contraint de revendre ce que tu as acheté en Bourse pour récupérer ton argent et faire face à cet imprévu.

Et tu risques d’être obligé de revendre au mauvais moment.

Si tu as acheté une action Air Liquide à 165 € par exemple et qu’elle vaut 115 € au moment où tu as besoin de récupérer ton argent, tu perds 50 € en revendant ton action.

A l’inverse, avec une réserve de sécurité, tu puises dans ta réserve si tu as rapidement besoin d’argent.

Tu n’es donc pas obligé de revendre ce que tu as acheté en Bourse pour faire face à un imprévu.

Ta réserve de sécurité est ton bouclier contre les coups durs. Elle est indispensable.

Commence par créer ta réserve de sécurité avant d’investir en Bourse.

Tu peux mettre en réserve l’équivalent de 6 mois à 1 an de dépenses sur ton Livret A par exemple.

Ensuite, tu investis en Bourse uniquement l’épargne que tu as en plus de ta réserve de sécurité.

C’est-à-dire l’argent dont tu n’as pas besoin avant longtemps. Idéalement, pas avant 10 ans.

Je n’ai jamais perdu d’argent en Bourse.

J’ai mis en réserve l’équivalent de 6 mois de dépenses avant de commencer à investir. Et j’ai investi uniquement l’argent dont je n’ai pas besoin avant longtemps.

Erreur 2 – Pourquoi tu ne sais pas où tu vas

Pour continuer, Sénèque écrit qu’avant de lancer une flèche, on doit savoir quel but on veut atteindre.

La deuxième erreur est d’investir en Bourse sans avoir d’objectif.

Ton objectif d’investissement, c’est combien d’argent tu veux avoir à une certaine date pour faire quelque chose.

Par exemple, ton objectif peut être d’avoir 200 000 € dans 20 ans pour avoir un complément de revenu ou encore d’avoir 60 000 € dans 10 ans pour payer les études de tes enfants.

Ton objectif d’investissement répond donc à trois questions : combien d’argent tu veux avoir, quand tu veux cet argent et pourquoi tu veux cet argent.

Pour définir ton objectif, tu regardes combien d’argent tu peux épargner et investir tous les mois.

Si tu as déjà de l’argent disponible, tu peux l’investir tout de suite pour atteindre ton objectif plus rapidement.

Un simulateur peut t’aider à calculer ton objectif. J’utilise souvent le simulateur de l’AMF que tu trouveras en description.

Tu tapes le montant que tu peux épargner tous les mois, tu ajoutes l’argent que tu peux éventuellement investir tout de suite et tu indiques combien tu penses que ton placement va te rapporter par an.

Le simulateur estime alors combien d’argent tu auras au bout d’un certain nombre d’années.

Ton objectif, c’est ta destination.

Sans objectif, tu ne verras pas l’intérêt d’épargner et d’investir régulièrement.

C’est plus facile d’épargner et d’investir 300 € tous les mois quand tu sais que cet argent te permettra d’avoir 200 000 € dans 20 ans.

Si tu n’as pas encore d’objectif, je t’invite à le calculer dès maintenant

Tu as besoin de savoir où tu vas pour arriver à destination.

Erreur 3 – Pourquoi tu n’es pas régulier

Ensuite, la troisième erreur est de ne pas avoir de plan d’investissement.

Ton plan d’investissement est la carte qui te mène de là où tu es à ton objectif d’investissement.

Sans plan, tu ne sais pas quelles sont les étapes par lesquelles tu dois passer pour atteindre ta destination.

C’est comme chercher à te rendre quelque part sans avoir réfléchi à la meilleure route à prendre.

Ton plan détaille combien tu vas épargner et comment tu vas investir cet argent.

Par exemple, tu vas épargner 300 € par mois pendant 20 ans. Et tu vas utiliser cet argent pour acheter régulièrement des parts d’un ETF composé d’actions de 500 sociétés américaines.

De cette manière, tu prévois d’atteindre ton objectif qui est d’avoir 200 000 € dans 20 ans.

Tu aura épargné et investi 72 000 € au total et ton argent t’aura rapporté 128 000 € avec le temps.

Ton plan détaille également comment tu vas investir ton argent une fois que tu auras atteint ton objectif.

D’une part, tu peux revendre tout ce que tu as acheté et récupérer ton argent.

D’autre part, tu peux retirer une partie de ton argent chaque année et laisser le reste continuer à travailler pour toi.

La Bourse peut donc te fournir un complément de revenu ou même devenir ta principale source de revenu.

Ainsi, un plan d’investissement solide planifie ton avenir financier.

Je revois mon plan une fois par an.

Tous les mois, je relève mes comptes pour suivre ma progression vers mon objectif.

Erreur 4 – Comment tu manques ton objectif

Après, la quatrième erreur est de ne pas anticiper tes frais.

Quand tu investis en Bourse, tu paies deux catégories de frais.

D’un côté tu paies des frais à chaque fois que tu achètes ou vends quelque chose.

D’un autre côté, tu paies des frais chaque année quand tu confies la gestion de ton argent à quelqu’un.

Ton courtier est l’intermédiaire qui te permet d’acheter et de vendre quelque chose en Bourse.

Il te facture des frais de courtage pour acheter et vendre des actions, des obligations et des parts d’ETF.

Les frais changent d’un courtier à l’autre. Certains courtiers te facturent également des droits de garde pour conserver ce que tu as acheté.

Compare les services et les frais des courtiers entre eux pour choisir celui qui te permet de mettre en œuvre ton plan d’investissement.

Ensuite, une société de gestion crée et gère un fonds d’investissement. Un ETF est un fonds d’investissement.

Quand tu achètes des parts d’un ETF, tu confies la gestion de ton argent à la société de gestion.

La société prélève des frais chaque année sur l’argent que tu lui confies.

Le document d’information clé du fonds te présente tous les frais de la société de gestion.

Utilise ce document pour comparer les fonds entre eux et choisir ceux qui te permettent d’appliquer ton plan.

Tu peux également investir en Bourse par l’intermédiaire d’un contrat d’assurance vie.

Dans ce cas, étudie également les frais que te prélève ton assureur. Ces frais s’ajoutent aux frais de la société de gestion.

Garde en tête que plus on te prélève de frais, moins ton argent travaille pour toi.

Sur le long terme, des frais élevés peuvent rapporter plus à ceux qui gèrent ton argent qu’à toi.

Et des frais élevés peuvent te faire manquer ton objectif.

Erreur 5 – Comment tu paies trop d’impôts

La cinquième erreur est de ne pas anticiper ta fiscalité.

En France, tu paies jusqu’à 30 % d’impôts sur l’argent que tu gagnes en Bourse.

Autrement dit, quand tu gagnes 1000 €, l’administration prélève jusqu’à 300 € sur cette somme.

Et tu as deux manières de gagner de l’argent en Bourse :

D’un côté, tu peux recevoir des dividendes de tes actions ou des intérêts de tes obligations.

Les dividendes sont une partie des bénéfices que peut te verser une société et les intérêts sont les sommes que te verse un État ou une société quand tu lui prêtes de l’argent.

D’un autre côté, tu gagnes également de l’argent en Bourse quand tu revends quelque chose plus cher que tu l’as achetée. On parle alors d’une plus-value.

La meilleure manière de réduire ta fiscalité est de choisir le bon compte pour investir ton épargne.

Avec un compte titres, tu paies 30 % d’impôts sur l’argent que tu gagnes. Le compte titres ne te donne aucun avantage fiscal.

A l’inverse, le PEA et l’assurance vie te permettent dans certains cas de payer moins de 30 % d’impôts.

Si ton PEA a plus de 5 ans, tu paies 17,2 % d’impôts sur l’argent que tu as gagné quand tu retires de l’argent.

Et si ton contrat d’assurance vie a plus de 8 ans, tu paies 17,2 % d’impôts sur l’argent que tu as gagné dans la limite de 4 600 € retirés par an.

Avant d’investir, demande toi quel compte utiliser pour atteindre ton objectif en payant le moins d’impôts.

Si tu gagnes 100 000 € par exemple, après impôts, tu conserveras 70 000 € avec un compte titres et 82 800 € avec ton PEA.

Erreur 6 – Pourquoi tu te laisses influencer

Pour continuer, la sixième erreur est de te laisser distraire de ton objectif.

Les réseaux sociaux peuvent être une source d’inspiration pour investir ton épargne.

Tu peux être tenté d’acheter des actions d’une société pour suivre une tendance.

Au contraire, des annonces catastrophiques dans les médias peuvent te donner envie de tout vendre.

Seulement, personne ne devrait savoir mieux que toi comment investir ton épargne.

Avant d’ouvrir un compte et d’investir ton argent, demande toi toujours pourquoi tu le fais.

Est ce que ce compte te permet d’atteindre ton objectif ? Est ce qu’acheter ces actions ou ces parts d’ETF te rapproche de ton objectif ?

Si aujourd’hui tu as déjà de l’argent placé sur différents comptes, demande toi pourquoi tu les as ouverts et s’ils te rapprochent de ton objectif.

Ne te laisse pas distraire par les réseaux sociaux, les actualités ou ton entourage.

Par exemple, j’ai placé mon PEA au cœur de mon plan d’investissement.

J’ai commencé à investir en Bourse avec ce compte jusqu’à atteindre son plafond de versement.

C’est seulement après avoir utilisé tout le potentiel de mon PEA que j’ai commencé à investir avec un compte titres.

Ensuite, j’ai investi mon épargne en Bourse quand le CAC 40 chutait de 38 % en mars 2020.

J’ai continué d’investir en pleine tempête quand les marchés s’effondraient à nouveau en 2022.

J’ai appliqué mon plan d’investissement sans jamais me laisser distraire de mon objectif.

Donc a chaque fois que tu ouvres un compte ou que tu achètes ou vends quelque chose, demande toi si ça te rapproche de ton objectif.

Livre offert

Avant de voir la dernière erreur, tu es libre de recevoir gratuitement mon livre qui t’apprend justement comment bien gérer et investir ton argent.

Pour le recevoir, clique sur le lien en description et dis-moi simplement à quelle adresse email je dois te l’envoyer.

Erreur 7 – Comment tu achètes ce que tu ne comprends pas

Pour finir, la septième erreur est d’acheter quelque chose que tu ne comprends pas.

En Bourse, tu peux acheter des actions et des obligations.

Acheter une action c’est aider une société à grandir avec ton argent.

Et acheter une obligation, c’est prêter ton argent à un État ou une société.

Ensuite, les sociétés de gestion créent des fonds d’investissement.

Acheter une part de fonds, c’est acheter un groupe d’actions ou d’obligations en une seule fois.

Les ETF sont des fonds d’investissement que tu peux acheter et vendre en Bourse.

Après, une autre famille d’instruments te permet de parier sur la hausse ou la baisse du prix de quelque chose.

Ce sont les produits dérivés comme les CFD, les warrants ou encore les turbos.

Pour faire simple, acheter un produit dérivé, c’est parier sur la hausse ou la baisse du prix de quelque chose, d’une action par exemple.

Si tu es débutant, ces produits ne sont pas pour toi. Ils ne sont pas non plus destinés à investir ton épargne sur le long terme.

Une étude montre que sur 14 799 acheteurs de CFD, 9 sur 10 ont perdu de l’argent en l’espace de 4 ans.

Chaque investisseur à perdu en moyenne 10 887 € en achetant des CFD.

Si on te propose d’acheter des fractions d‘actions, ce ne sont pas des actions. Ce sont des CFD.

De la même manière, si on te propose d’acheter des actions avec un effet de levier, il s’agit à nouveau d’un produit dérivé et pas d’une action.

Passe ton chemin quand tu ne comprends pas comment marche un produit.

Achète uniquement ce que tu comprends.

Conclusion

On a vu ensemble qu’une bonne préparation te permet d’éviter les principales erreurs des débutants en Bourse.

En complément, tu es libre de recevoir mon livre pour apprendre comment bien gérer et investir ton argent.

J’explique en détail les cinq étapes pour bien investir en Bourse. C’est gratuit et ça va t’aider.

J’espère que cette vidéo t’a plu. Si tu as une question n’hésite pas à me la poser en commentaire.

Abonne-toi à la chaîne pour apprendre à maîtriser tes finances.

Merci beaucoup de ton attention et je te dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo.

🪶 Écrire un commentaire

Partage cet article

Tu veux mettre ton argent au travail ?

Reçois gratuitement ma méthode pour investir en Bourse en toute autonomie :

  • Comment un investissement de 300 € / mois peut se transformer en 1 265 772 € ;
  • Comment t’enrichir en autopilote en quelques minutes par mois ;
  • Comment ton argent travaille pour toi et pas pour ton banquier.

“Merci de partager tout ça gratuitement !!! Ton livre est une pépite ! Merci, ça m’a beaucoup aidée. Je vais me lancer !” – Chloé

“Merci pour ton livre, j’ai beaucoup apprécié.” – Gontran

C’est très bien fait merci beaucoup !” – Itachi

🔒 En vous inscrivant pour recevoir votre livre, vous recevrez également des articles, vidéos, des offres commerciales et des conseils pour vous aider à bien investir. Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant. (Voir mentions légales complètes en bas de page.)