Imaginons que tu cherches à créer une machine qui te rapporte tous les jours de l’argent.

La machine travaillerait pour toi, que tu dormes, que tu fasses du sport ou que tu voyages.

Les ETF pourraient être le moteur de cette machine. Autrement dit, les ETF te permettent de mettre ton argent au travail pour toi.

Et qu’est ce que c’est qu’un ETF exactement ?

Dans cette vidéo, on va voir ensemble le fonctionnement des ETF et comment tu peux les faire travailler pour toi.

Tu vas apprendre comment marche un ETF, comment gagner de l’argent avec des ETF et comment investir dans des ETF.

On verra enfin deux manières de créer une machine qui te rapporte de l’argent.

Un ETF, comment ça marche ?

Commençons par voir comment fonctionne un ETF.

Fonds d’investissement

Un ETF, pour Exchange Traded Fund, est un fonds d’investissement.

Un fonds d’investissement te permet d’acheter un groupe d’actions ou d’obligations en une seule fois.

Acheter une action, c’est aider une société à grandir avec ton argent. Et acheter une obligation, c’est prêter ton argent à un État ou une société.

Pour faire simple, une société de gestion crée et gère un fonds d’investissement.

Elle met ton argent en commun avec celui d’autres investisseurs dans le fonds.

La société utilise l’argent des investisseurs pour acheter des actions ou des obligations. Et elle transforme l’argent investi dans le fonds en parts.

Le prix de chaque part du fonds reflète la valeur des actions ou des obligations que la société a acheté.

Ça veut dire que si les prix des actions montent, le prix de la part du fonds monte également.

En résumé, quand tu achètes une part d’un ETF, tu achètes un groupe d’actions ou d’obligations en une seule fois.

Fonds indiciel

Pour continuer, un ETF est un fonds indiciel. C’est-à-dire qu’un ETF te rapporte la même performance que celle d’un indice boursier.

Le CAC 40, le S&P 500 ou encore le Nasdaq 100 sont parmi les indices les plus connus.

Un indice boursier te montre si les prix d’un groupe d’actions de différentes sociétés montent ou baissent.

Quand les prix des actions montent, la valeur de l’indice monte. Et quand les prix des actions baissent, la valeur de l’indice baisse.

Concrètement, la société de gestion de l’ETF achète des actions des mêmes sociétés que celles de l’indice.

Comme le groupe d’actions est le même, l’ETF te rapporte la même performance que celle de l’indice.

Si l’indice CAC 40 rapporte 9 %, l’ETF te rapporte également 9 %.

C’est pour cette raison qu’un ETF s’appelle aussi un tracker. On parle d’un tracker parce que l’ETF suit l’évolution d’un indice, à la hausse comme à la baisse.

Donc quand tu achètes une part d’un ETF, tu achètes le même groupe d’actions que celui d’un indice.

Et puisque le groupe d’actions est le même, l’ETF te rapporte la même performance que celle de l’indice.

Fonds indiciel coté

Pour finir, tu peux acheter et vendre des parts d’un ETF en Bourse. Autrement dit, un ETF est un fonds coté en Bourse.

Tu peux acheter et vendre des parts quand la Bourse est ouverte. C’est-à-dire du lundi au vendredi de 9h à 17h30.

Ainsi, un ETF te rapporte la même performance que celle d’un indice boursier et tu peux acheter et vendre des parts en Bourse.

Exemple d’un ETF CAC 40

Le fonds Xtrackers CAC 40 par exemple est un ETF qui reproduit la performance de l’indice CAC 40.

Quand tu achètes une part de cet ETF à 73,93 €, tu places ton épargne dans des actions des 40 sociétés de l’indice, c’est-à-dire LVMH, Airbus ou encore L’Oréal.

Ensuite, l’ETF te rapporte la même performance que celle de l’indice. Ici, l’indice CAC 40 a rapporté 9,32 % par an au cours des 10 dernières années et l’ETF a rapporté 9,91 %.

Enfin, tu peux acheter et vendre des parts de cet ETF en Bourse.

Les différents ETF

Après, tu as le choix entre des milliers d’ETF pour placer ton épargne.

Le plus souvent, les sociétés de gestion classent les ETF en deux grandes catégories.

D’un côté les ETF qui reproduisent des indices composés d’actions et de l’autre les ETF qui reproduisent des indices composés d’obligations.

Tu peux placer ton épargne dans des actions de sociétés américaines avec l’indice S&P 500. L’indice MSCI Asia te permet de placer ton épargne dans des sociétés asiatiques et l’indice MSCI World dans 1 500 sociétés de 23 pays développés.

D’autres indices regroupent des sociétés par secteur d’activité comme l’énergie ou par thème comme la lutte contre les changements climatiques.

Enfin, tu peux également placer ton épargne dans des obligations d’États ou des obligations de sociétés.

Pourquoi les indices montent

Pour continuer, le groupe d’actions d’un indice change avec le temps. Autrement dit, les sociétés de l’indice ne sont pas toujours les mêmes.

En 2020, le Groupe hôtelier Accor sort de l’indice CAC 40 et la société Alstom prend sa place.

En 2021, c’est au tour de la société Eurofins Scientific de prendre la place d’Atos.

Voici l’évolution de l’indice CAC 40 GR pendant 10 ans. On voit clairement que l’indice monte avec le temps. Et il y a une logique à cela.

On peut comparer les sociétés de l’indice à un troupeau de 40 chevaux. Quand un cheval est malade, on le retire du groupe et on le remplace par un cheval en bonne santé.

En remplaçant régulièrement les chevaux malades par des chevaux en bonne santé, les sociétés de l’indice sont donc globalement en bonne santé financière.

C’est la raison pour laquelle les indices boursiers montent avec le temps.

Les indices boursiers montent parce que les prix des actions des sociétés qui composent les indices montent.

De son côté, la société de gestion de l’ETF achète et vend les actions des mêmes sociétés que celles de l’indice pour obtenir la même performance.

Ainsi, à chaque fois qu’une société entre ou sort de l’indice, la société de gestion vend les actions de la société sortante et achète des actions de la société entrante.

De ton côté, tu achètes simplement des parts d’ETF.

C’est la société de gestion qui s’occupe d’acheter et de vendre les actions des sociétés pour que l’ETF te rapporte la même performance que celle de l’indice.

Ainsi, l’ETF travaille pour toi. Le fonds te rapporte la même performance que celle de l’indice boursier.

Comment gagner de l’argent avec un ETF

Pour continuer, voyons comment tu peux gagner de l’argent avec un ETF.

Tu as deux manières de gagner de l’argent :

D’un côté tu peux recevoir des dividendes des actions et des intérêts des obligations et d’un autre côté tu peux revendre tes parts d’ETF plus chères que tu les as achetées.

Les dividendes sont une partie des bénéfices que peut te verser une société.

Les intérêts sont l’argent que verse les États et les sociétés quand ils empruntent de l’argent.

Et on parle d’une plus-value quand tu gagnes de l’argent en revendant quelque chose plus cher que tu l’as acheté.

La société de gestion peut te verser l’argent gagné avec les dividendes et les intérêts ou utiliser cet argent pour acheter de nouvelles actions et de nouvelles obligations.

Tu peux donc choisir entre des ETF qui te versent régulièrement l’argent gagné ou des ETF qui réinvestissent cet argent.

Ainsi, tu peux te créer une nouvelle source de revenu avec les premiers ou t’enrichir au fil du temps avec les seconds.

Fiscalité des ETF (impôts)

Ensuite, tu paies jusqu’à 30 % d’impôts sur l’argent que tu gagnes avec un ETF.

Ce montant change selon le compte où le contrat avec lequel tu as acheté tes parts.

Pour faire simple, tu peux acheter des parts d’ETF avec un compte titres, ton Plan d’Épargne en Actions ou un contrat d’assurance vie.

Avec un compte titres, tu paies 30 % d’impôts sur l’argent que tu gagnes. Le compte titres ne te donne aucun avantage fiscal.

A l’inverse, le PEA et l’assurance vie te permettent dans certains cas de payer moins de 30 % d’impôts.

Si ton PEA a plus de 5 ans, tu paies 17,2 % d’impôts sur l’argent que tu as gagné quand tu retires de l’argent.

Et si ton contrat d’assurance vie a plus de 8 ans, tu paies 17,2 % d’impôts sur l’argent que tu as gagné dans la limite de 4 600 € retirés par an.

Comment investir dans un ETF

Pour finir, voyons comment acheter des parts d’ETF.

Tu commences par ouvrir un compte titres, un PEA ou par souscrire un contrat d’assurance vie.

Le plus souvent, une banque traditionnelle, une banque en ligne ou un courtier en ligne te permet de le faire.

Une fois que tu as ouvert et déposé de l’argent sur ton compte, tu demandes à ton courtier de t’acheter des parts de l’ETF qui t’intéresse.

Dans le cas d’un contrat d’assurance vie, on parle d’unités de compte pour désigner des parts d’ETF.

Après, chaque ETF a un code ISIN unique qui te permet de l’identifier.

C’est comme une plaque d’immatriculation. Le code commence par 2 lettres et est suivi de 10 chiffres.

Tu peux facilement trouver le code sur le site de la société de gestion ou sur le site de ton courtier.

Pour acheter des parts d’un ETF, tu tapes le code ISIN dans la barre de recherche de l’application mobile ou du site internet de ton courtier.

Ensuite, tu lui demandes de t’acheter un certain nombre de parts. Tu peux également fixer le prix auquel acheter les parts.

Document d’Information Clé (DIC)

Avant d’acheter des parts de l’ETF, ton courtier te demande de confirmer que tu as bien lu le Document d’Information Clé.

Le DIC te présente en 2 ou 3 pages toutes les informations que tu dois connaître sur le fonds avant d’acheter des parts.

Il te sert également à comparer les ETF entre eux pour t’aider à choisir celui qui répond le mieux à tes besoins.

Le document présente l’objectif d’investissement de l’ETF. C’est-à-dire quel indice réplique le fonds.

Par exemple, l’objectif de cet ETF est de répliquer l’indice S&P 500.

Frais des ETF

Ensuite, le document te présente les frais que la société de gestion va prélever sur ton argent.

Toutes les sociétés de gestion prélèvent chaque année des frais sur l’argent que tu leur confies.

Ce sont les frais de gestion et les coûts de transaction.

Ici, les frais de gestion sont de 0,15 % et il n’y a pas de coûts de transaction.

Concrètement, si tu places 1 000 € dans cet ETF, la société de gestion prélève 1,5 € sur ton argent la première année si le prix de la part ne change pas.

Si l’ETF rapporte 10 % au cours de l’année, le prix de la part passe de 1 000 à 1 100 €.

La société de gestion prélève 0,15 % de frais sur les 1 100 € soit 1,65 €. Le prix de la part passe alors à 1 098,35 €.

La société prélève les frais chaque année sur l’argent que les investisseurs placent dans le fonds. Tu ne reçois pas de facture.

Ces frais réduisent le prix de la part et te font donc gagner moins d’argent.

Parmi les différents fonds d’investissement, les ETF te facturent des frais 83 % inférieurs aux autres.

Autrement dit, les ETF sont les fonds qui te prélèvent le moins de frais.

Frais du courtier

Pour continuer, ton courtier en Bourse peut te facturer de son côté des frais à chaque fois que tu achètes ou vends des parts d’ETF. Ce sont les frais de courtage.

Certains courtiers proposent une sélection d’ETF sur lesquels ils ne te facturent pas de frais pour acheter et vendre des parts.

Ton courtier peut également te facturer chaque année des droits de garde pour conserver les parts de fonds que tu as acheté.

Frais de l’assureur

Enfin, si tu achètes des parts d’ETF avec un contrat d’assurance vie, ton assureur peut te prélever des frais de versement à chaque fois que tu verses de l’argent sur ton contrat.

En plus, tous les assureurs prélèvent des frais annuels de gestion qui s’ajoutent aux frais prélevés chaque année par la société de gestion.

Le DIC te présente les frais de l’ETF et on oublie souvent de les ajouter aux frais prélevés par ton courtier ou ton assureur.

Pour finir, voyons deux manières de créer une machine qui te rapporte de l’argent.

Exemple ETF capitalisant S&P 500

L’indice S&P 500 a rapporté près de 10 % par an au cours des 65 dernières années.

Prenons l’exemple où tu investis 300 € par mois pendant 40 ans dans des parts d’un ETF qui reproduit la performance de l’indice S&P 500.

En tenant compte des frais, on fait l’hypothèse que le fonds te rapporte 9 % par an.

Au bout de 40 ans, tu as investi 144 000 €. Tes placements t’ont rapporté 1 121 772 € et tu as au total 1 265 772 €.

Ici, la société de gestion utilise l’argent gagné avec les dividendes pour acheter de nouvelles actions.

Ainsi, le prix de la part d’ETF augmente.

C’est ce qu’on appelle les intérêts composés.

La société de gestion réinvestis l’argent de tes placements pour que cet argent te rapporte à son tour de l’argent.

Tu peux acheter des parts de ce type d’ETF si tu veux épargner régulièrement ou investir une somme importante pour plus tard.

Cet ETF te permet de t’enrichir chaque jour un peu plus avec le temps.

Exemple ETF distribuant CAC 40

Prenons un second exemple où tu as 100 000 € d’épargne et tu veux te créer une nouvelle source de revenus.

Tu investis cette fois tes 100 000 € dans un ETF qui distribue les dividendes.

Par exemple, une part de l’ETF CAC 40 coûte actuellement 71,82 €. Tu achètes 1 392 parts avec tes 100 000 €. La société de gestion distribue les dividendes une fois par an en novembre.

Si elle distribue 1,50 € par part, tu recevras 1,50 fois 1 392 parts soit 2 088 €.

Ici, la société de gestion distribue aux investisseurs l’argent gagné avec les dividendes.

Tu peux acheter des parts de ce type d’ETF pour te créer dès maintenant une nouvelle source de revenus.

Aller plus loin

En complément, tu es libre de recevoir mon livre pour apprendre comment bien gérer et investir ton argent.

Je parle justement des ETF et j’explique plus en détail comment les utiliser. C’est gratuit et ça va t’aider.

J’espère que cette vidéo t’a plu. Si tu as une question n’hésite pas à me la poser en commentaire.

Abonne-toi à la chaîne pour apprendre à maîtriser tes finances.

Merci beaucoup de ton attention et je te dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo.

Clément Vincart
Ancien banquier, je gère aujourd’hui un portefeuille de plusieurs centaines de milliers d’euros en Bourse. Je vous aide à prendre en main vos finances et à placer votre épargne en toute autonomie.

🪶 Écrire un commentaire

Partage cet article

Comment investir en Bourse en 2024 ?

Découvrez les 5 étapes pour investir en Bourse dès aujourd’hui :

  • Les 3 erreurs classiques des débutants et comment les éviter
  • La méthode secrète des professionnels pour investir en toute autonomie
  • Comment construire un patrimoine > à 1M€ même avec un petit capital

“Merci de partager tout ça gratuitement !!! Ton livre est une pépite ! Merci, ça m’a beaucoup aidée. Je vais me lancer !” – Chloé

“Merci pour ton livre, j’ai beaucoup apprécié.” – Gontran

C’est très bien fait merci beaucoup !” – Itachi

Mon parcours :

  • J’investis en Bourse depuis 2018. J’ai construit un PEA de 200 000 euros en tout juste 5 ans.
  • J’ai travaillé pendant 10 ans dans le secteur financier.
  • J’ai eu la chance de participer à 35 missions de conseil pour plusieurs banques privées en Europe.
  • Je suis diplômé du Master of Science in Finance de l’EBS et du Diplôme Grande École de l’EDHEC.

🔒 100 % sécurisé – vos données restent confidentielles et vous pouvez vous désinscrire à tout moment