Tu aimerais investir en bourse et tu ne sais pas par où commencer ?

Dans cet article je te donne toutes les bases sur les fonds d’investissement.

Tu vas apprendre :

  • Qu’est ce que c’est qu’un fonds d’investissement ?
  • Pourquoi acheter des parts de fonds ?
  • Combien rapporte un fonds ?
  • Est ce que c’est risqué et comment gérer le risque ?
  • Comment acheter des parts de fonds ?
  • Combien tu payes d’impôts sur tes parts de fonds ?

A la fin de cet article, les fonds d’investissement n’auront plus de secret pour toi.

C’est parti.

Fonds d'investissement définition

1 – Un fonds d’investissement, c’est quoi ? (définition)


Un fonds d’investissement rassemble l’argent de plusieurs investisseurs pour acheter des actions ou des obligations.

L’idée c’est qu’en achetant une part du fonds, tu achètes en une seule fois un groupe d’actions ou d’obligations.

On parle d’un portefeuille quand tu as acheté plus d’une action ou d’une obligation.

Acheter une part de fonds, c’est donc acheter un portefeuille d’actions ou d’obligations.

Une action, c’est une part du capital d’une société. (Tu as un article qui t’explique tout sur les actions)

Une obligation, c’est ce qu’un État ou une société utilise pour emprunter de l’argent à des investisseurs. (Tu as aussi un article sur les obligations)

Voyons maintenant comment ça fonctionne.

Un fonds d’investissement, comment ça marche ?

Une société de gestion crée et gère le fonds d’investissement.

On parle d’une société de gestion parce qu’elle gère l’argent des investisseurs (ton argent).

La société met en commun l’argent de plusieurs investisseurs dans un fonds d’investissement.

Elle utilise l’argent du fonds pour acheter des actions ou des obligations.

La société transforme l’argent investi dans le fonds en parts. Chaque part du fonds reflète la valeur des actions ou des obligations que la société a acheté.

Si les prix des actions ou des obligations qu’elle a acheté montent, le prix de la part monte également.

La société de gestion précise quel est l’objectif du fonds d’investissement. C’est-à-dire ce que le fonds va chercher à atteindre.

Il s’agit le plus souvent d’obtenir une performance supérieure à celle d’un indicateur de référence.

La société précise également la stratégie ou la politique d’investissement du fonds. Autrement dit comment le fonds va chercher à atteindre son objectif.

Il peut s’agir d’atteindre l’objectif en achetant des actions de sociétés françaises par exemple.

Les gestionnaires du fonds appliquent la stratégie. Ils gèrent l’argent du fonds conformément à la politique d’investissement et cherchent à atteindre l’objectif fixé.

On les appelle également des gestionnaires de portefeuille ou des gestionnaires d’actifs.

Si tu es habitué à faire des quick calls pour débriefer en one-to-one, tu peux aussi dire “asset manager”.

Gestion active et gestion passive

Tu as deux manières de gérer un fonds d’investissement : la gestion active et la gestion passive.

  • La gestion active : les gestionnaires du fonds prennent des décisions d’investissement avec ton argent. Ils décident pour toi d’acheter et de vendre certaines actions et obligations.

Ils cherchent le plus souvent à obtenir une performance supérieure à celle d’un indicateur de référence. On dit aussi surperformer.

  • La gestion passive : les gestionnaires du fonds se contentent de répliquer la performance d’un indicateur de référence.

Les différentes catégories de fonds

Tu as six catégories de fonds :

  • Les fonds actions : la société de gestion achète des actions de sociétés cotées en bourse ;
  • Les fonds monétaires : la société de gestion achète des obligations qui ont une durée de vie très courte (moins de deux ans) ;
  • Les fonds obligataires : la société de gestion achète des obligations d’États ou de sociétés ;
  • Les fonds diversifiés : la société de gestion crée un portefeuille diversifié en achetant des actions, des obligations ou encore des parts d’autres fonds. C’est une salade composée ;
  • Les fonds alternatifs : la société de gestion investit plus de 10 % de l’argent du fonds dans des actions ou des parts de fonds qui utilisent des stratégies de gestion alternatives.

Ici la société de gestion cherche à obtenir une performance différente de celle des marchés financiers, c’est à dire des actions et des obligations cotées en bourse ;

  • Les fonds à formule : la société de gestion investit l’argent du fonds pendant un certain temps et calcule la valeur qu’elle te rembourse à la fin selon une formule.

La formule tient généralement compte d’un indicateur de référence.

Qu’est ce qu’un OPC, un OPCVM, un FIA, une Sicav et un FCP ?

Un fonds d’investissement c’est un Organisme de Placement Collectif (OPC).

Tu as deux sortes de fonds, ou d’OPC :

  • Les OPCVM pour Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières ;
  • Les FIA pour Fonds d’Investissement Alternatif.

La différence entre un OPCVM et un FIA ? Les règles qui encadrent ces fonds sont différentes.

La directive UCITS 4 encadre les OPCVM et la directive AIFM encadre les FIA. À tes souhaits.

Concrètement, une société de gestion peut vendre les parts d’un OPCVM à des investisseurs dans toute l’Union Européenne.

Une société de gestion peut vendre les parts d’un FIA à des investisseurs en France.

Ensuite, les fonds peuvent prendre deux formes :

  • Les Sicav pour Société d’investissement à capital variable ;
  • Les FCP pour Fonds Commun de Placement.

La différence entre une Sicav et un FCP ? Il s’agit de deux statuts juridiques différents qui ne changent rien pour toi.

Une Sicav est une société. Un FCP est une copropriété de valeurs mobilières.

Que tu achètes une part de Sicav ou une part de FCP, tu achètes une part de fonds dans les deux cas.

Tous ces acronymes désignent donc une seule et même chose : un fonds d’investissement.

C’est aussi simple que ça.

Distribution et capitalisation des revenus du fonds

Chaque part de fonds contient des actions ou des obligations.

Les actions peuvent te verser des dividendes et les obligations te versent des intérêts qu’on appelle un coupon.

Tes parts de fonds te rapportent donc de l’argent.

La société de gestion à la possibilité de distribuer ou de capitaliser les revenus des actions et des obligations du fonds.

  • Distribution : la société te verse les dividendes et les intérêts qu’ont rapporté les actions ou les obligations ;
  • Capitalisation : la société utilise les dividendes et les intérêts pour acheter de nouvelles actions ou obligations. On dit qu’elle les réinvestit.

La distribution des revenus peut te permettre de créer un complément de revenu.

La capitalisation de revenus peut te permettre de faire grandir ton patrimoine.

Comment le DICI va t’aider ?


Le DICI c’est le Document d’Information Clé pour l’Investisseur.

Il s’agit d’un document standard de 2 à 3 pages.

Le DICI te présente les informations essentielles à connaître sur le fonds avant d’acheter des parts :

  • L’objectif de gestion et la stratégie ou politique d’investissement du fonds ;
  • Est ce que le fonds distribue ou capitalise les revenus ;
  • La durée d’investissement recommandée ;
  • Les risques et le rendement potentiel du fonds ;
  • Les frais que te prélève la société de gestion ;
  • Les performances passées du fonds.

Le DICI te permet de comparer plusieurs fonds entre eux pour t’aider à choisir celui qui correspond le mieux à tes objectifs.

Les performances passées du fonds ne sont pas un indicateur de ses performances futures.

2 – Pourquoi acheter des parts de fonds d’investissement ?

Acheter des parts de fonds d’investissement présente plusieurs avantages.

Les fonds te permettent de diversifier tes investissements, c’est-à-dire de ne pas placer tout ton argent au même endroit :

  • Avec une seule part de fonds tu as déjà un portefeuille diversifié d’actions ou d’obligations ;
  • Autrement dit, au lieu d’acheter 40 actions, tu peux acheter une part d’un fonds qui contient les 40 actions ;

Ensuite, les fonds sont accessibles et te simplifient la vie :

  • Le prix des parts de fonds vont de quelques euros à quelques centaines d’euros ;
  • Des fonds te permettent d’accéder à des marchés peu disponibles en direct comme celui des obligations ;
  • D’autres fonds te permettent d’investir dans des actions de sociétés étrangères sans avoir à les acheter toi-même sur les bourses étrangères.

Enfin, tu as le choix entre un nombre très important de fonds :

  • Tu peux acheter des parts de fonds qui achètent des actions, des obligations ou un mélange des deux ;
  • Des fonds te permettent d’investir ton argent dans certaines zones géographiques comme les États-Unis ou les pays émergents ;
  • D’autres fonds te permettent d’investir dans des secteurs d’activité comme l’énergie, la santé ou encore l’immobilier.

3 – Combien rapporte un fonds d’investissement ?

Bon, tu sais désormais ce qu’est un fonds d’investissement et pourquoi acheter des parts de fonds.

Tu souhaites acheter des parts et tu te demandes combien ça va te rapporter ?

On parle alors du rendement de ton investissement.

Quel est le rendement des fonds d’investissement ?

Le rendement d’un fonds dépend de ce qu’il contient.

Les actions des sociétés américaines ont rapporté en moyenne 10,1 % par an (en réinvestissant les dividendes) au cours du 20ème siècle.

Les obligations d’État américaines à long terme ont rapporté en moyenne 4,8 % par an (en réinvestissant les intérêts) pendant la même période selon les travaux de Elroy Dimson, Paul Marsh, Mike Staunton.

Les actions ont souvent rapporté plus que les obligations sur le long terme. Toutefois, ces observations varient selon les pays et les périodes étudiées.

Ces résultats sont tirés de l’étude de performances passées et tu ne dois pas les considérer comme un indicateur des performances à venir.

Impossible donc de savoir à l’avance combien te rapportera un fonds d’investissement.

Les frais des fonds d’investissement

La seule certitude que tu as avec les fonds d’investissement ce sont les frais.

La société de gestion peut te prélever :

  • Des frais d’entrée : la société prélève un pourcentage de l’argent que tu investis dans le fonds ;
  • Des frais courants : la société prélève chaque année un pourcentage de l’argent que tu as investis pour payer les gestionnaires ;
  • Une éventuelle commission de performance (ou surperformance) : la société prélève un pourcentage supplémentaire si les gestionnaires dépassent leur objectif ;
  • Des frais de sortie : la société prélève un pourcentage de l’argent que tu retires du fonds.

La société ne te prélève pas toujours les frais d’entrée et de sortie. Le DICI détaille les frais du fonds d’investissement.

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) estime dans une simulation que l’ensemble des frais représentent 54 % de tes gains sur une période de 10 ans.

Autrement dit, l’accumulation des frais peut conduire la société de gestion à gagner plus que toi sur l’argent que tu as investi à moyen et long terme.

Si le rendement des fonds est incertain, les frais le sont.

Tu dois donc te renseigner sur les frais et anticiper combien le placement va te coûter avant d’investir.

4 – Est ce que c’est risqué et comment gérer le risque ?

Quand tu achètes des parts de fonds d’investissement, tu prends deux risques principaux :

  • Le risque de perdre une partie de ton argent ;
  • Le risque de perdre de l’argent si les taux d’intérêts montent. (On voit ça juste en dessous)

Risque de perte en capital

Les prix des actions et dans une moindre mesure le prix des obligations sont volatils.

Ça veut dire que le prix d’une action change beaucoup en peu de temps.

Une part de fonds reflète la valeur des actions ou des obligations que la société de gestion a acheté.

Ainsi, lorsque le prix des actions chute brusquement, le prix de ta part de fonds chute lui aussi.

Tu peux donc perdre de l’argent si tu vends ta part de fonds et que les prix des actions ont chuté depuis ton achat.

La valeur de ta part a baissé et tu la revends moins chère que tu l’as achetée. Tu fais une moins-value.

Tu récupères moins d’argent que ce que tu as investi. C’est ce qu’on appelle une perte en capital.

Des études montrent que plus tu conserves longtemps tes actions ou tes obligations, plus tu réduis le risque de perdre de l’argent en les revendant.

La meilleure manière de protéger ton argent contre la volatilité c’est donc de garder tes parts de fonds longtemps.

C’est pour ça que la société de gestion précise sur le DICI la durée d’investissement recommandée.

Plus l’investissement est risqué, c’est-à-dire plus la société achète des actions ou des obligations volatiles, plus la durée d’investissement recommandée est longue.

La durée minimum d’investissement recommandée est souvent de :

  • 5 ans pour un fonds qui contient des actions
  • 4 ans pour un fonds qui contient des obligations

Risque de taux

Ensuite, le prix des obligations à taux fixe évolue toujours en sens inverse du niveau des taux d’intérêts.

Ce qu’on appelle les taux d’intérêts ce sont les taux directeurs de la banque centrale d’un pays.

La banque centrale peut relever ses taux d’intérêts pour encourager l’épargne ou abaisser ses taux d’intérêts pour encourager l’emprunt.

Quand les taux montent, les États ou les sociétés émettent de nouvelles obligations à taux fixe avec un coupon (c’est-à-dire un revenu) supérieur à celles des obligations déjà émises.

Les investisseurs vendent les obligations déjà émises pour acheter les nouvelles qui rapportent plus.

Autrement dit, quand les taux montent, le prix des obligations déjà émises baisse.

Une part de fonds reflète la valeur des obligations que la société de gestion a acheté.

Ainsi, lorsque le prix des obligations baisse, le prix de la part de fonds baisse lui aussi.

Tu peux donc perdre de l’argent si tu vends ta part de fonds et que les taux d’intérêt ont monté depuis ton achat.

La valeur de ta part a baissé et tu la revends moins chère que tu l’as achetée. Tu fais une moins-value.

Tu récupères moins d’argent que ce que tu as investi. C’est ce qu’on appelle le risque de taux.

5 – Comment acheter des parts de fonds d’investissement ?

Tu peux acheter des parts de fonds d’investissement :

  • Directement à la société de gestion ;
  • Par l’intermédiaire d’un distributeur (ta banque, ton assureur, ton courtier ou encore ton conseiller en investissements financiers).

Tu indiques à la société de gestion ou à ton distributeur le nombre de parts que tu veux acheter ou vendre.

Ensuite, tu peux acheter et vendre des parts jusqu’à une certaine heure de la journée qu’on appelle la “cut off”.

Passé cette heure, ta demande d’achat ou de vente sera prise en compte le lendemain.

Le prix d’une part de fonds c’est ce qu’on appelle la valeur liquidative.

La société de gestion calcule et publie au mieux une fois par jour la valeur liquidative du fonds.

Autrement dit, tu ne sais pas combien coûte le prix d’une part de fonds en temps réel.

La société de gestion ou le distributeur prend en compte ta demande d’achat ou de vente jusqu’à la cut off et utilise la valeur liquidative du jour.

Passé l’heure de la cut off, la société ou le distributeur prend en compte ta demande et utilise la valeur liquidative suivante.

Enfin, des parts d’une catégorie de fonds s’achètent et se vendent directement en bourse. Il s’agit des Fonds Indiciels Cotés (FIC) ou Exchange Traded Funds (ETF) en anglais.

Quel compte utiliser pour acheter des parts de fonds ?

Tu as le choix entre deux comptes en France pour acheter des parts de fonds :

  • Le compte titres, et
  • Le PEA, qui est un compte titres avec un avantage fiscal.

Une part de fonds, comme une action ou une obligation, est un titre financier. Et pour acheter des parts de fonds il te faut donc un compte titres.

C’est-à-dire un compte pour conserver tes titres.

Tu peux ouvrir un compte titres auprès d’une banque ou d’un courtier en ligne.

Si tu as déjà un compte titres, tu peux le transférer d’un établissement à un autre pour profiter des meilleurs tarifs.

Tu peux également acheter des parts de fonds dans le cadre d’une assurance vie. On parle alors d’unités de compte.

Les unités de compte, ce sont tout simplement des parts de fonds.

6 – Et les impôts dans tout ça ?

L’administration fiscale prélève 30 % de tes gains avec un impôt qu’on appelle le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU).

Le Prélèvement Forfaitaire Unique regroupe deux impôts :

L’administration prélève cet impôt uniquement sur tes gains.

Si tu achètes une part de fonds 100 € et que tu la vends deux ans plus tard 120 €, l’administration prélève 30 % sur tes 20 € de gains.

De leurs côtés, les intérêts (coupons) et les dividendes sont imposés quand tu les perçois.

Lorsque tu remplis ta déclaration de revenus, tu déclares la somme totale des intérêts et des dividendes que tu as touché au cours de l’année précédente.

Dans certains cas, c’est ton courtier qui se charge de déclarer tes gains à l’administration fiscale.

Ton courtier transmet alors l’Imprimé Fiscal Unique (IFU) chaque année à l’administration.

Voilà, on a fait le tour ensemble des fonds d’investissement. Tu as désormais les connaissances de base pour bien démarrer.

Et maintenant ?

J’espère que tu as pris autant de plaisir à me lire que j’en ai pris à t’écrire.

Tu peux bien entendu me poser tes questions en commentaire.

A bientôt,

Clément

(Source des images : gallica.bnf.fr / BnF)

Laisse un commentaire

Partage cet article

Tu veux apprendre à investir en Bourse ?

Reçois gratuitement mon livre :

  • 5 étapes simples pour les débutants ;
  • Comment gagner près de 10 % par an ;
  • Gère tes investissements en 5 minutes par mois.
Comment investir en Bourse

Ton adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En t’inscrivant, tu recevras des articles, des vidéos, des podcasts et des offres commerciales sur l’éducation financière. Clique ici pour lire la politique de vie privée. Tu peux te désinscrire à tout moment.